Bascule jk

Aller à Origine du nom de la bascule JK – L’origine du nom de la bascule JK est détaillée par P. Lindley, un ingénieur de JPL, dans un article du . La bascule J K synchrone est obtenue à partir d’une bascule R S H dont les sorties .

Les bascules R-S et D présentent un certain nombre d’inconvénients. En particulier, il est souvent gênant quand on utilise ces bascules en cascade (compteur) . Exemple de bascule RS réalisée à partir de deux opérateurs logiques de type. La table de vérité ci-dessous montre le fonctionnement de la bascule JK.

La bascule JK mémorise l’état antérieur et permet dans sa configuration la plus usitée d’alterner un état sur un front montant d’une horloge. La bascule JK est le type de bascule le plus évolué et le plus courant de nos jours. On la fabrique autant selon la technologie . Les bascules logiques sont les éléments les plus simples qui constituent les mémoires. La bascule JK comporte deux modes de fonctionnement.

La bascule est le circuit de mémorisation le plus répandu. La bascule a une ou plusieurs entrées qui déterminent le passage d’un état à. Une bascule est un circuit bistable pouvant prendre deux états . La bascule JK MAÎTRE ESCLAVE est une autre bascule de type MAÎTRE ESCLAVE. Comme le montre la figure 2 la bascule JK possède . La bascule RS est un dispositif à deux entrées R et S et une sortie Q présentant. La bascule JK peut également être réalisée à partir de de RSH en cascade . La bascule J-K permet de lever l’ambiguïté que nous avons observé lorsque R = S = 1. Ceci peut être obtenu en asservissant les entrées R et . Devant cela, on place les entrées qui seront prises en compte avec les informations de l’horloge (synchronisation).

La bascule RS ajoute à la capacité de mémorisation du bistable la possibilité de le fixer dans. La Figure donne le schéma fonctionnel de la bascule JK. Une bascule JK possède entrées nommées J et K qui jouent les rôles que les entrées S et R d’une bascule RSH.